Quelle huile pour mon massage ?

Quelle huile pour mon massage ?

Pour réaliser un massage, nous avons la plupart du temps besoin de glisse, afin de ne pas abimer la peau notamment par un excès de frottement. Dans le cas d’un massage facial, où sont massés le visage mais également le cou, la nuque, les épaules et le décolleté, j’utilise une huile végétale, mélangée à de l’eau florale. La quantité d’huile doit être correctement dosée, afin de ne pas être en excès, ce qui empêcherait un travail correct de la peau, ni insuffisante car elle créerait une irritation de la peau.

Pour le massage du visage, plusieurs types de produits peuvent être utilisés : des crèmes, ou des huiles. La crème sera rapidement absorbée par la peau, ce qui signifie qu’il faudra en remettre souvent au cours du massage mais elle possède l’avantage de laisser un film très peu visible à la fin du massage. On lui ajoutera d’ailleurs souvent de l’eau, pour améliorer la glisse. Il faut dans ce cas veiller à utiliser une crème d’excellente qualité et une eau purifiée (pas d’eau du robinet, calcaire et chlorée, qui pourrait assécher la peau !)

huile de massage visage Paris 17

L’huile ou le sérum huileux sont parfaitement adaptés au massage facial, que ce soit pour le Kobido ou un autre soin du visage. Encore faut-il choisir la bonne huile, en fonction du type de peau et de ses besoins spécifiques.

L’huile quant à elle, permet une glisse pour importante et nourrit intensément la peau, à condition de bien la choisir et de l’utiliser correctement. Pour mes massages Kobido et mes autres massages du visage (intrabuccal, gua sha ou ventouses), j’ai choisi d’utiliser des huiles végétales biologiques.

Chaque huile possède en effet des propriétés intéressantes pour les différents problématiques de peau du visage. Une chose importante, j’ai constaté que l’huile pénétrait bien mieux si l’on lui adjoignait un hydrolat (ou eau florale), qui est l’eau récupérée après la distillation des huiles essentielles. Elle contient les informations de la plante sans les contre-indications de celles-ci (femmes enceintes, enfants, peaux sensibles…) En effet, vous avez surement déjà fait l’expérience de vous sentir trop gras ou huileux, après un massage avec de l’huile pure. C’est normal, puisqu’appliquée directement sur une peau sèche, l’huile aura beaucoup de mal à pénétrer la couche superficielle de la peau et restera en surface, d’où cet effet “gras”. Le fait d’additionner de l’hydrolat à l’huile de massage, va au contraire “mouiller” la peau avec une eau pure. Cela permettre à l’huile et à ses principes actifs d’être mieux absorbés par la peau et ainsi lui faire bénéficier de toutes les propriétés de l’huile.

De plus, les hydrolats que j’utilise (rose de Damas, lavande, géranium rosat, menthe poivrée…) ont chacune leurs vertus et permettent de parfumer agréablement et naturellement l’huile utilisée pour le massage, ce qui est doublement intéressant !

S’agissant des huiles végétales, voici un petit guide des huiles à choisir en fonction de votre type de peau :

  • Peau normale : votre peau n’est pas particulièrement grasse ni sèche, elle n’a pas non plus d’imperfections. Bravo ! vous avez de la chance, ou une bonne hygiène de vie (ou de bonnes prédispositions génétiques 😉 Dans ce cas, l’huile sera choisie en fonction de la saison, on choisira soit une huile plutôt nourrissante, hydratante ou apaisante (par temps froid, venteux) telle que l’huile de noyau d’abricot ou de chanvre. On pourra ensuite alterner les huiles à chaque séance de massage, afin de faire profiter votre peau de leurs différentes propriétés et évaluer son affinité avec chacune d’elle.
  • Peau sèche : si votre peau manque d’hydratation et a un toucher un peu “rugueux”, vous pouvez opter pour l’huile de prune très nourrissante, l’huile de chanvre, très riche en acides gras essentiels, l’huile d’argan également très nourrissante, ou l’huile de noyaux d’abricot.
  • Peau grasse à tendance acnéique : l’huile de jojoba, tout comme l’huile de noisette conviendront à ce type de peau par leurs propriétés séborégulatrice. De plus ces huiles ne sont pas du tout comédogène (indice 0) ce qui est très important pour ce type de peau. L’huile de nigelle se prêtera également très bien au massage, par ses vertus anti-inflammatoires et anti-bactériennes.
  • Peau mature : l’huile de rosier muscat associée au massage fera des merveilles car elle estompera les rides et ridules, redonnera de l’éclat et de la tonicité à la peau. L’huile d’onagre et de bourrache seront également des alliées précieuses pour redonner fermeté et éclat aux peaux matures.
  • Peau sensible, rougeurs, couperose ou rosacée : Pour les peaux sensibles, l’huile d’amande douce est très indiquée et permet d’apaiser la peau tout en douceur. Pour les peaux sujettes à des affections, l’alliance des 3 huiles suivantes apaisera votre peau : calophylle inophyle (ou tamanu), chanvre et carthame, pour leurs propriétés anti-inflammatoires.
  • Peau terne, en manque d’éclat : le massage en lui-même vous permettra de retrouver un teint lumineux car il va permettre d’activer la micro-circulation sanguine. Associé à une huile adaptée à votre type de peau (sèche, mixte, grasse) ou à un sérum huileux enrichi en vitamine C par exemple.

Celle-ci devra néanmoins être choisie et conservée avec soin, biologique, de première qualité et conservée à l’abri de la lumière – si possible dans un flacon totalement opaque (verre noir) – et d’une source de chaleur, afin de retarder son oxydation. En effet, au contact de l’air, de la lumière et de la chaleur, l’huile finit par s’oxyder et rancir (dans ce cas, elle n’est plus bonne à l’utilisation).

Vous l’aurez compris, les huiles végétales sont parfaitement adaptées au massage facial, à condition de les utiliser avec discernement. Elle vous apporteront tous leurs bienfaits et complèteront à merveille les vertus du massage. Additionnée à un hydrolat, elles pénètreront mieux dans la peau, sans laisser de film gras.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *